Logo

Aéroclub Paul-Louis Weiller

Jumelé avec l'association des Pilotes de l'Aéroclub de France  
Le premier vol

Tout a commencé un jour du mois d'avril de 1972 lorsqu'un certain André CREPY effectua un vol local à bord d'un avion muni de commandes manuelles intégrales.

D'après ce qu'en disaient les anciens, André CREPY était un personnage atypique et assez unique dans son genre. Son physique un peu rond et ses yeux pétillants de malice lui donnaient un air jovial et bon vivant. Ce garçon aimait la vie et la bonne chair(e).

Quelques années auparavant, alors qu'il était "valide", il avait eu un accident aux commandes de son avion dans le désert marocain. Après quelques temps dans le coma, il s'était réveillé paraplégique et condamné par le sort à se déplacer en fauteuil roulant.

A peine sorti des hôpitaux et de son centre de rééducation, il a commencé à rôder autour des terrains d'aviation. Son désir le plus ardent était de pouvoir piloter de nouveau. Mais comment faire ? A l'époque où il était déjà rare pour un handicapé de conduire une voiture, comment pouvait-on imaginer pouvoir piloter un avion ?

C'est alors qu'il va rencontrer Bernard MORIN. Cette rencontre va bouleverser la suite de son existence et la nôtre par la même occasion.

Bernard MORIN était un passionné de mécanique et d'aéronautique. Il exerçait le métier de mécanicien sur les avions de la compagnie aérienne UTA. Il était convaincu qu'il était possible d'équiper un avion d'un système qui permettrait de rapporter à la main toutes les commandes qui étaient initialement manoeuvrées au pied.

Au bout de quelques mois, les projets et les plans étaient prêts. Il ne restait plus qu'à trouver un avion. Aussitôt dit, aussitôt fait. Grâce à ses qualités de persuasion, André CREPY était parvenu à se faire prêter un avion en vue d'y installer lesdites commandes manuelles.

C'est donc ainsi qu'au bout de quelques temps, par un beau matin d'avril de l'année 1972, après quelques heures d'entraînement, André CREPY s'est fait lâcher sur le premier avion équipé de commandes manuelles en France.


  Sommaire Page Suivante (2/5) >>